PSG-OM. 15.03

15 mars 2009 - 01:13

Ligue 1 - Faux Clasico, vrai choc

Eurosport - dim, 15 mars 00:21:00 2009

Classique à défaut d'être un "Clasico", PSG-Marseille, dimanche soir au Parc des Princes, s'annonce comme le choc de la saison jusqu'ici. Des joueurs au public en passant par les médias, tout le monde est mobilisé pour un événement qui revêt enfin un enjeu sportif.

FOOTBALL 2008-2009 - PSG-Marseille - public - 0

On y est ! L'heure tant attendue du deuxième acte du "Clasico" sonnera ce soir à 21h00, même s'il reste totalement inexact de l'appeler ainsi. Si le duel Paris-Marseille passionne l'ensemble de la France du football, cela reste en effet sans comparaison avec le vrai "Clasico", Real Madrid-Barcelone, et a fortiori l'authentique "Super Clasico", Boca Juniors-River Plate. Ce terme traduit une véritable rivalité culturelle quand celle-ci a été médiatiquement construite par Canal + dans le cas français. De ce point de vue seulement, les rencontres PSG-OM sont les temps forts de la saison en France depuis 1991, année choisie par la chaîne cryptée pour investir dans le club de la capitale afin d'en faire un opposant crédible à son homologue phocéen, devenu une référence européenne sous les ordres de Bernard Tapie.

Le pari s'est cependant révélé gagnant, et la ferveur qui entoure encore cette rencontre 20 ans après en a fait un classique du championnat. Il y en a eu d'autres. Au milieu des années 70, le duel Saint-Etienne-Nantes monopolisait l'attention. La rivalité sportive entre les deux meilleurs clubs de France à l'époque n'a cependant pas perduré après les difficultés rencontrées par les Verts. Dans les années 80, un autre classique a fait l'actualité: Marseille-Bordeaux. Plus médiatique, il opposait les deux équipes les plus performantes du moment sur fond de rivalité entre leurs présidents, Bernard Tapie et Claude Bez. Mais la descente des Girondins en deuxième division a mis un terme à ce duel. C'est la différence entre ces deux classiques et PSG-OM, un mano-a-mano qui a su résister à l'épreuve du temps et aux déboires parisiens ou marseillais.

Reste que la montagne a souvent accouché d'une souris. Malgré quelques éditions mémorables, PSG-OM a très rarement atteint des sommets en terme de niveau de jeu et souvent donné lieu à des rencontres houleuses entachées de bagarres. Pire, il n'avait de choc que le nom ces dernières années, au cours desquelles les deux clubs ont alterné les saisons creuses, surtout celui de la capitale. Ce deuxième acte de la saison 2008-2009 tombe à pic de ce point de vue. Respectivement deuxième et troisième du classement, juste dans le rétro du leader lyonnais, Paris et Marseille s'affrontent avec un objectif commun: la course à la Ligue des Champions, sinon au titre. Cette année, PSG-OM est un choc. Un vrai.

Record d'affluence

Personne ne s'en plaindra. Surtout au moment de conclure une semaine marquée par la désillusion lyonnaise, et française par extension, en Ligue des Champions. Mais les premiers ravis restent les joueurs, souvent issus de la génération bercée au rythme des premiers gros PSG-OM. Derrière la tension, bien présente, le plaisir de participer à ce qui constitue jusqu'ici le match de l'année prédomine. "Cela faisait quelques années que ce n'était pas le cas. Mais, selon moi, c'est normal que ces deux équipes se retrouvent là et c'est bien pour le foot français. On a hâte d'y être", confie Benoît Cheyrou. Les Parisiens piaffent encore davantage d'impatience, eux qui n'ont eu que des matches au couteau avec le maintien pour enjeu à se mettre sous la dent ces deux dernières années. "Oui. Ça fait cinq ans que je suis à Paris et je n'avais pas encore disputé un PSG-Marseille où les deux équipes sont parmi les trois premiers du classement. C'est un moment particulier, en événement", estime Sylvain Armand.

Le public ne s'y est pas trompé. Avec 45 702 places vendues pour l'événement, le Parc des Princes va connaître la plus grosse affluence jamais enregistrée pour un PSG-OM disputé à Paris. Le prestige de l'affiche, l'enjeu de la rencontre et les souvenirs d'un match aller spectaculaire et riche en rebondissements, remporté par les Parisiens (2-4), ont définitivement convaincu les passionnés de mettre la main à la poche. Malgré la crise et le prix exorbitant des places. Les médias n'ont pas lésiné sur les moyens pour ceux qui n'auront pas la chance d'être au stade de la Porte d'Auteuil. Canal + va déployer 100 personnes et 20 caméras pour couvrir la rencontre et de nombreux journalistes venus assister au choc seront refoulés à l'entrée d'une tribune de presse pourtant spacieuse. Preuve en est que PSG-Marseille, à défaut d'être un Clasico, n'en demeure pas moins un événement, et peut-être le pic de cette saison. Reste à savoir si le spectacle atteindra lui aussi des sommets.

Vincent BREGEVIN / Eurosport

Commentaires

pierre alias choupy plus de 6 ans
dav24130 a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
Tartuffe a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
dav24130 a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
romain rougier a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
enfin plus de 6 ans
reglement et 2 autres plus de 6 ans
Nouvelle page et compositions plus de 6 ans
La force plus de 6 ans
site en maintenance plus de 6 ans
La force plus de 6 ans
classement buteur/passeur plus de 6 ans
le roi Lion a répondu au sujet salut a tous plus de 6 ans
salut a tous plus de 6 ans
we're back plus de 6 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Supporter