Les Canaris, qui remportent leur premier match depuis le 31 janvier (au Mans 2 à 0) auraient pu ouvrir la marque dès la 30e seconde, mais le centre de Bagayoko repris de la tête par Capoue échouait sur le poteau droit des buts niçois.

Les Nantais augmentaient la pression sur une défense niçoise quelque peu fébrile mais le gardien azuréen Ospina faisait bonne garde, notamment sur un tir puissant de Vainqueur qu'il déviait en corner (12e), sur lequel il se montrait une nouvelle fois à son avantage.

Bekamenga trouvait finalement le chemin des filets (19e) d'une demi-volée sous la barre à l'entrée de la surface après une ouverture de Maréval.

Un avantage mérité, d'autant qu'il a fallu attendre la 29e minute pour voir la première action offensive digne de ce nom de visiteurs qui n'ont plus rien à espérer cette saison, en l'occurrence un coup franc de Hellebuyck dégagé en corner par Ndy Assembé.

Il n'y en a eu qu'une autre avant la mi-temps, un tir de Rémy (45+1).

L'expulsion de Cid à la suite de deux avertissements (55e) compliquait un peu plus la tâche des Aiglons. Les Nantais n'en profitaient pas immédiatement, De Freitas gâchant une occasion en or face au but (65), mais étaient finalement récompensés à la 90e minute par Bagayoko, qui poussait le ballon au fond du but après une combinaison à trois dans la surface.