Bordeaux est démasqué

20 avril 2009 - 00:28

Ligue 1 - Bordeaux est démasqué

Eurosport - lun, 20 avr 2009 - 00:07:00

Pour la première fois depuis 1999, Bordeaux a battu Lyon à Chaban-Delmas (1-0) lors du choc de la 32e journée de L1. Les Girondins, désormais deuxièmes, passent devant le champion de France et ne pointent qu'à deux longueurs de l'OM. Bordeaux ne peut plus se cacher : le titre est en ligne de mire.

FOOTBALL Ligue 1 2008/2009 Bordeaux Lyon Diarra - 0 

But : Diarra (43e)

Le règne de Lyon sur le football français est plus que jamais discuté. Battu par Bordeaux lors du choc de la 32e journée (1-0), le septuple champion de France dégringole à la troisième position, désormais distancé de quatre unités pour Marseille et de deux par son adversaire du soir. Jamais l'OL, depuis son premier sacre en 2002, n'a été autant en difficulté dans sa quête du titre national. Au-delà du résultat, c'est surtout la manière affichée par la formation de Claude Puel qui peut légitimement inquiéter;

Les difficultés lyonnaises importent assez peu à Bordeaux qui se poste plus que jamais comme un prétendant sérieux au trophée. Les Girondins ont eu les nerfs solides pour sortir vainqueurs d'une rencontre électrique mais intense, même si le jeu n'a pas toujours atteint des sommets. Ils ont pourtant été à la peine en début de rencontre, gênés par l'omniprésence du trio Toulalan-Juninho-Makoun dans l'entrejeu, permettant aux Gones de dominer territorialement. Sur l'une de ses premières attaques, l'OL a même cru pouvoir bénéficier d'un penalty après un tacle en retard de Chalmé sur Ederson (6e). M. Bré en a décidé autrement, cela ne manquera pas de créer la polémique.

Bordeaux, dix ans après

Sortis indemnes d'un premier quart d'heure difficile conclu par une frappe en pivot de Benzema captée par Ramé (21e), les hôtes de Chaban-Delmas ont ensuite régné en maîtres sur la rencontre. Percutants sur les ailes avec les apports ô combien précieux de Chalmé et Trémoulinas, mieux en place pour récupérer le ballon très haut, et sereins en défense. L'OL a été dominé dans tous ses compartiments du jeu et s'est trop souvent montré fébrile. A l'image de Lloris, tout près de marquer contre son camp après une prise de balle ratée (25e) avant de manquer une sortie sur corner (35e). Le danger est aussi - et surtout - venu des assauts bordelais, d'abord imprécis à l'image de Diawara (23e) avant que la menace ne se précise lorsque Gouffran (33e) et Wendel (41e) ont tour à tour frôlé le cadre.

Poussé par son douzième homme, Bordeaux a finalement trouvé la clé de grâce à Alou Diarra, un ancien Lyonnais. A la réception d'une frappe de Wendel repoussée par le montant gauche de Lloris, Diarra reprend victorieusement le ballon qu'il place sans trembler au fond des filets lyonnais (1-0, 43e). Dès lors, les Girondins se sont contentés de gérer cet avantage en attendant délibérément des Lyonnais incapables de déployer leur jeu. Ederson transparent, Juninho imprécis, le danger est seulement venu de Benzema qui a manqué de réalisme face à Ramé d'une tentative à bout-portant (76e). De plus, le coaching frileux de Puel en seconde période n'a jamais remis l'OL dans le sens de la marche. Seuls les coups francs de Juninho ont offert des possibilités d'égalisation aux Lyonnais. En vain.

Bordeaux pourra toutefois enrager de ne pas avoir pu accentuer son avance. Ce n'est pas faute d'avoir essayé. Des échecs en partie dus aux interventions de Lloris, auteur d'une parade décisive sur une frappe de Gourcuff (71e) avant de remporter son face à face avec Chamakh (83e). Quelques secondes auparavant, ce dernier avait trouvé la transversale suite à une tête puissante (82e). Malgré six minutes de temps additionnel, les hommes de Laurent Blanc n'ont jamais craqué, signant le premier succès des Girondins sur leur pelouse face à Lyon depuis dix ans. En 1999, Bordeaux s'était imposé 1-0 face à l'OL avant de remporter le titre de champion de France - son dernier en date - juste devant Marseille...

LA DECLA : Claude Puel (entraîneur de Lyon)

"On a eu un peu trop de déchets dans certaines passes, trop facilement interceptées. Sur le plan comptable, on perd des points, du terrain mais il reste 18 points à prendre. Il y a encore de quoi faire, mais c'est dur d'accepter la défaite ce soir car nous étions bien présents même si cette équipe bordelaise nous a mis beaucoup de pression sur les coups de pieds arrêtés. D'ailleurs, ils marquent sur un cafouillage qui fait suite à un coup de pied arrêté. On eu trop de déchets pour se projeter encore plus. C'est dommage car on sentait que l'équipe baissait de rythme mais nous avons manqué d'une certaine justesse ce soir".

Flavien CHAILLEUX / Eurosport

Commentaires

pierre alias choupy plus de 5 ans
dav24130 a répondu au sujet enfin plus de 5 ans
Tartuffe a répondu au sujet enfin plus de 5 ans
dav24130 a répondu au sujet enfin plus de 5 ans
romain rougier a répondu au sujet enfin plus de 5 ans
enfin plus de 5 ans
reglement et 2 autres plus de 5 ans
Nouvelle page et compositions plus de 5 ans
La force plus de 5 ans
site en maintenance plus de 5 ans
La force plus de 5 ans
classement buteur/passeur plus de 5 ans
le roi Lion a répondu au sujet salut a tous plus de 6 ans
salut a tous plus de 6 ans
we're back plus de 6 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Supporter