France - Lituanie

20 mars 2009 - 20:16

 L'évidence Gignac

Eurosport - ven, 20 mars 19:21:00 2009

Meilleur buteur de Ligue 1, André-Pierre Gignac a été appelé par Raymond Domenech pour la double confrontation face à la Lituanie. Le buteur toulousain semblait incontournable pour le sélectionneur de l'équipe de France, qui avait déjà pensé à lui il y a quelques saisons.

FOOTBALL 2008-2009 Ligue 1 Toulouse André-Pierre Gignac - 0

Raymond Domenech n'avait pas vraiment le choix. André-Pierre Gignac lui avait presque mis le couteau sous la gorge. Bien sûr, le Toulousain ne revendiquait rien. Il n'est pas du style à venir devant les journalistes pour demander son dû et une première convocation en Bleu. Mais son efficacité le rendait presque incontournable à l'heure de retenir les 23 joueurs français pour la double confrontation face à la Lituanie. "C'est le bon moment, il est bien, il fonctionne bien il y avait de la place. Je crois en lui depuis longtemps, c'est vrai qu'il y a de la concurrence, mais ce n'est pas plus mal", a expliqué Domenech.

Depuis plusieurs mois maintenant, André-Pierre Gignac frappe de toutes ses forces aux portes de l'équipe de France. Meilleur buteur du championnat de France avec 17 unités au compteur, l'ancien Lorientais n'en finit plus de confirmer tout le bien que l'on pensait de lui. Il fait tout simplement la pluie et le beau temps à la pointe de l'attaque du club de la Ville Rose, qui se retrouve à une étonnante cinquième place en championnat. Serial buteur, il ainsi directement impliqué (but ou passe décisive) dans 61% des buts de Toulouse, un record cette saison en L1.

La tête au PSG

Si ses statistiques plaident pour lui à l'heure où Nicolas Anelka est moins tranchant et Karim Benzema trouve moins le chemin des filets, c'est surtout son profil qui a tapé dans l'oeil de Raymond Domenech. Ce dernier l'a d'ailleurs préféré à Guillaume Hoarau, l'attaquant du PSG qui est son dauphin au classement des buteurs de la L1. "J'ai plutôt opté pour Gignac, qui travaille plus dans la largeur", avoue le sélectionneur. "J'avais plus besoin de cette option que dans la hauteur ou la profondeur. C'est un choix tactique pour les deux matches à venir."

Si cette convocation récompense la réussite actuelle du Toulousain, elle est aussi le symbole d'une résurrection. Pour sa première saison en Violet, "Dédé" avait vécu une année galère. Dans l'ombre de l'encombrant et talentueux Johan Elmander, sans la confiance d'Elie Baup, il avait terminé la saison avec deux petits buts au compteur. Cette expérience négative l'a finalement fait murir. Et il en est sorti grandi. A tel point qu'il prend cette convocation en Bleu avec du recul : "Je ne changerai pas. J'en ai fait les frais il y a quelques saisons, avoue-t-il sur le site du club toulousain. J'ai eu une des mauvaises expériences dans le passé. Comme la saison dernière où j'étais très malheureux. Là, c'est inespéré mais ce n'est que le début."

Domenech y pense depuis longtemps

Le début d'une aventure qu'il espère belle. Dans cette perspective, il garde les pieds sur terre. Aujourd'hui, son but reste de briller en club. Et surtout face à Paris dimanche pour le choc de la 29e journée de L1. "Ce qui m'intéresse cette semaine, c'est de gagner contre le PSG, confirme-t-il. A Monaco, on aurait dû repartir avec les trois points. C'est honteux de perdre comme ça alors que l'on avait le match en mains. On prend des buts sur coups de pieds arrêtés. C'est un manque de concentration. Après, on a su réagir en Coupe de France. C'est bien. Mais je vais m'atteler à bien préparer ce match face au PSG et après cela ne sera que du bonus." Il sera alors temps de découvrir le monde des Bleus. Enfin, diront certains. Car cet appel n'est en rien une surprise.

Depuis longtemps, Domenech a un oeil sur son nouveau protégé. En octobre 2006, le sélectionneur des Bleus était même déjà sous le charme. Gignac faisait alors des prouesses à Lorient et avait attiré l'attention du sélectionneur tricolore. "Dans l'intelligence du placement, du replacement et du déplacement, il y avait quelque chose de plus. C'est Gignac qui joue à Lorient", confiait alors le sélectionneur tricolore dans une vidéo sur le site de la FFF. "Je l'ai trouvé très très intelligent dans son placement. Il est malin, il sait jouer en fonction des défenseurs adverses. Il sait se positionner, il sait presser. Il m'intéresse de voir comment il va évoluer, comment il va progresser". Un bel hommage. Depuis, Gignac est surnommé "Raymond" par certains de ses coéquipiers et a confirmé. Comme quoi Domenech a de la suite dans les idées...

Glenn CEILLIER / Eurosport

Commentaires

pierre alias choupy plus de 6 ans
dav24130 a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
Tartuffe a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
dav24130 a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
romain rougier a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
enfin plus de 6 ans
reglement et 2 autres plus de 6 ans
Nouvelle page et compositions plus de 6 ans
La force plus de 6 ans
site en maintenance plus de 6 ans
La force plus de 6 ans
classement buteur/passeur plus de 6 ans
le roi Lion a répondu au sujet salut a tous plus de 6 ans
salut a tous plus de 7 ans
we're back plus de 7 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Supporter