Le Lyon est mort ce soir

4 mai 2009 - 10:29

Le Lyon est mort ce soir

Eurosport - sam, 02 mai 22:24:00 2009

Sans inspiration et sans rebellion, Lyon, en course pour la Ligue des champions, a subi la loi de Valenciennes (2-0) samedi lors de la 34e journée de Ligue 1. L'OL est désormais sous la menace de Paris, qui joue dimanche Rennes, alors que Valenciennes a quasiment assuré son maintien.

FOOTBALL 2008-2009 Ligue 1 Olympique Lyon Karim Benzema - 0 

"C'est fini pour le tire. On a été nuls". Ni plus, ni moins. L'analyse à chaud est quelque peu sévère mais Cris, capitaine abandonné d'un soir des Gones, n'est pas si loin de la vérité tant l'OL s'est montré loin du niveau d'une équipe restant sur sept titres domestiques de rang. Loin également d'une équipe aspirant à une place en Ligue des champions, un comble pour une équipe qui avait eu l'honneur, mais aussi le malheur, d'affronter le grand Football Club de Barcelone, il y a deux mois, avec l'issue que l'on sait. Sur la pelouse de Nungesser, le couperet est ainsi tombé pour les hommes de Claude Puel (2-0). Sans filet, sans liant, sans cohérence dans son jeu, le septuple champion de France - à qui manquait déjà son chef de meute Juninho, touché au genou - a peu à peu creusé son trou.

"On n'a pas montré le visage d'une grande équipe. On a rien fait en première période. Pareil en deuxième. Il faut alors que l'on réfléchisse à ce tout ce qu'on a fait cette saison et penser à l'année prochaine", a également analysé Cris au micro de Foot+. Et pourtant, l'espoir demeurait pour un Olympique Lyonnais sur la pelouse d'une équipe qui n'avait pas encore assuré son maintien. Mais malgré les espoirs entrevus lors du choc disputé vendredi dernier face au Paris Saint-Germain (0-0), ceux-ci furent complètement éteints dans la nuit naissante de Valenciennes. Plutôt dans la peau du roi déchu que de la bête agonisante, l'OL a laissé définitivement derrière lui un rêve de huitième titre. Et peut-être pire encore, l'OL doit désormais s'accroche car il est dans la ligne de mire du PSG, qui recevra dimanche Rennes.

Audel, bourreau du Roi

"Nous les avons trop respectés" a remarqué Cris. Probablement car Lyon avait pourtant fourni une première partie de match avec des intentions et de la volonté. Mais face à des Valenciennois bien regroupés, Anthony Mounier et compagnie se sont littéralement cassé les dents sur le bloc adverse et ont semblé manqué d'un véritable patron au milieu de terrain. Ni Mathieu Bodmer, positionné en meneur de jeu, ni Honorato Ederson, posté plus à droite, n'ont su prendre le jeu à leur compte et sonner la charge. Et puis garder le ballon (60% de possession de balle après vingt minutes de jeu), comme l'a parfois fait Mounier pour trouver la solution de manière individuelle, a mené les Rhodaniens à rien ou presque. Seule une semi-occasion de Fabio Santos (7e) fût à mettre à leur crédit à l'issue du premier acte.

Une bonne vingtaine de minutes ont ensuite été nécessaires pour que la machine nordiste ne se mette en route. Grâce à un pressing de tous ses hommes, Antoine Kombouaré a ainsi pu voir sa formation devenir de plus en plus dangereuse et même devenir la patronne sur le pré. Tout en profitant de la fébrilité inhabituelle d'un Jérémy Toulalan et celle d'une arrière-garde hors-sujet sur toute la ligne, Johan Audel, Gaël Danic et Grégory Pujol ont fait passer un sale quart d'heure à leurs adversaires. Le premier but signé Audel (1-0, 23e) fût d'ailleurs un résumé à lui tout seul de la partie. Une hésitation d'un défenseur, l'opportunisme et la vivacité d'un attaquant. Quelques secondes plus tard, on ne pouvait que constater les dégâts. Le patient lyonnais, déjà en manque de confiance, ne s'en est alors jamais relevé.

Le second but d'Audel (2-0, 29e) sonnait comme un deuxième coup à la tête de Claude Puel, incapable de trouver une solution à son équipe. Le double changement - Kim Källström et Cesar Delgado à la place de Santos et Bodmer - n'a que peu ou prou apporté de danger sur la cage de Nicolas Penneteau. L'ancien Bastiais n'a eu finalement qu'une seule parade à exécuter lors de la seconde période (67e). Pourquoi ? Car Valenciennes n'a jamais rien lâché comme aime à le dire souvent Kombouaré. Lyon n'a pas fait peur à Valenciennes, loin de là. Jusqu'au bout, le VAFC a eu nombre d'opportunités de corser l'addition sans succès. Après avoir vu l'ex-roi de cette jungle si particulière qu'est la Ligue 1, on peut dire que le Lyon est mort ce soir.

LA DECLA : Claude Puel (entraîneur de Lyon)

"Nous n'avons pas été présents dans la manière et dans le résultat. Ce résultat est contraire mais légitime contre une équipe plus entreprenante. On n'a pas su trouver les ingrédients pour être conquérants et décrocher un résultat. Ce soir (samedi), on n'a pas donné une performance de qualité. Le titre me paraît maintenant très illusoire mais l'important est de retrouver une équipe".

Yassine BEN RAJEB / Eurosport

Commentaires

pierre alias choupy plus de 6 ans
dav24130 a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
Tartuffe a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
dav24130 a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
romain rougier a répondu au sujet enfin plus de 6 ans
enfin plus de 6 ans
reglement et 2 autres plus de 6 ans
Nouvelle page et compositions plus de 6 ans
La force plus de 6 ans
site en maintenance plus de 6 ans
La force plus de 6 ans
classement buteur/passeur plus de 6 ans
le roi Lion a répondu au sujet salut a tous plus de 6 ans
salut a tous plus de 7 ans
we're back plus de 7 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Supporter